- Emploi

Avis de recrutement d’enquêteurs pour une Evaluation de l’avortement sécurisé/ PF au Bénin

1. CONTEXTE
Le Bénin a progressé dans quelques Objectifs du Millénaire pour le Développement- OMD- sans
les atteindre. La mortalité maternelle continue d’être un fléau et chaque année, environ 1500
femmes meurent de suite de grossesse, soit 2 à 3 femmes par jour en moyenne dont un décès de
femme sur cinq est le fait d’une adolescente.

Elles meurent des complications de la grossesse, de
l’accouchement et des suites de couches. Les causes directes de ces décès, qui sont pour la plupart
évitables sont les hémorragies, les éclampsies, les infections, les complications de l’avortement.
Malgré la production des documents normatifs pour renforcer les compétences des prestataires ( la
disponibilité de directives sur la planification familiale du post-partum élaborées en 2016, le guide
et standards des avortements médicalisés révisés en 2018, l’intégration des soins après avortement
et l’avortement médicalisé dans le Paquet d’Interventions à Haut Impact à chaque niveau des soins
en 2018), les ressources humaines bien formées pour la prévention et la prise en charge des causes
de cette tragédie restent insuffisantes.

Selon l’enquête SARA 2018, les capacités opérationnelles
générales des services de la santé de la reproduction sont de 65%. . Le Ministère de la santé estime
que 15% de la mortalité maternelle est imputable aux avortements non sécurisés. Le taux de
prévalence de la contraception est très bas et est de 7,9 % pour les méthodes modernes de
contraception et de 12,9 % pour la totalité des moyens de contraception.
Face à cette situation, le gouvernement a initié des réformes en faveur de la protection sociale à
travers la Couverture Sanitaire Universelle (CSU) contenue dans le projet Assurance pour le
Renforcement du Capital Humain (ARCH) pris en compte dans le Programme d’Actions du
Gouvernement (PAG 2016-2021) et dans le Plan National de Développement Sanitaire (PNDS)
2018-2022 du Bénin. Ces réformes envisagent entre autres, le développement des services
essentiels et des soins de santé sexuelle et de reproduction de qualité orientés vers les besoins réels
des cibles en tenant compte des aspects culturels et traditionnels et du rôle de l’individu, de la
famille et de la communauté dans la prise en charge de la santé.
Sous l’impulsion de la Direction de la Santé Mère et Enfant et le soutien de I’OMS une évaluation
de la prise en charge des avortements et la contraception au Bénin a été initiée. Cette évaluation
générera des recommandations pour améliorer l’accès, la disponibilité et la qualité des services
globaux et intégrés de prise en charge des avortements sécurisés et des services de la contraception.
Cette évaluation sera assurée par l’Institut Régional de santé publique Comlan Alfred Quenum
(IRSP-CAQ) du Bénin.

2. OBJECTIF GENERAL
Procéder à une évaluation approfondie des connaissances et attitudes des professionnelles de santé
des 34 Zones Sanitaires au Bénin afin d’identifier les besoins de formation et de soutien et
d’orienter le renforcement des compétences des prestataires pour offrir des services et des soins
complets liés à l’avortement/ PF de qualité.

3. OBJECTIFS SPECIFIQUES
1. Elaborer les outils d’évaluation des connaissances et attitudes des professionnelles de santé
des 34 Zones Sanitaires du Bénin
2. Mesurer les connaissances et attitudes des professionnelles de santé des 34 ZS au Bénin ;
3. Identifier les besoins de formation des professionnelles de santé des 34 ZS au Bénin en
matière de soins complets liés à l’avortement/ PF de qualité;
4. Proposer des objectifs d’apprentissage et le contenu des modules de de renforcement
de compétences des prestataires en matière de soins complets liés à l’avortement,
avortement sécurisé et planification familiale.

4. LIEU ET DUREE DE L’ENQUETE
L’étude se déroulera dans tous les 34 zones sanitaires des douze départements du Bénin. La
collecte des données se réalisera aussi bien dans les formations sanitaires publiques et privées que
dans les communautés.

5. TACHES PRINCIPALES DES ENQUETEURS
Les principales tâches des enquêteurs sont :
1. Participer activement à la formation des enquêteurs
2. Réaliser le pré test pour corriger les outils de collecte
3. Assurer la collecte des données dans l’aire géographique indiquées
4. Assurer la transcription, le contrôle de qualité des données recueillies sous la supervision
de l’équipe de coordination de la zone
5. Transmettre les données collectées à l’équipe de coordination de la zone
6. Ecrire un rapport de collecte des données

6. QUALIFICATIONS, COMPETENCES ET EXPERIENCES REQUISES
Les enquêteurs devront répondre aux critères suivants :
1. Etre de nationalité béninoise et être immédiatement disponible
2. Avoir au moins un niveau BAC+3 ;
3. Avoir une expérience en enquête quantitative et qualitative dans le domaine de la santé ou
des sciences sociales ;
4. Avoir reçu des formations ou des expériences professionnelle dans les domaines des
Sciences de la Santé ou sciences sociales serait un atout ;
5. Avoir une bonne connaissance d’une ou des langues locales selon la zone de collecte de
données ;
6. Etre capable de travailler en équipe et sous pression ;
7. Etre immédiatement disponible et disposer d’un ordinateur;
8. Disposer d’un moyen de déplacement serait un atout.

6. LOGISTIQUE ET CALENDRIER
Du point de vue logistique,
 Les périodes des prestations commenceront à compter du 1erjour de la mobilisation des enquêteurs, pour une durée de 14 jours.
 Les frais de déplacements ou de carburant vers le site et sur le site de l’étude seront
à la charge du commanditaire de l’étude.
 Les perdiems seront payés selon les modalités fixées dans le document du contrat
signé entre l’IRSP et les enquêteurs.

7. CONSTITUTION ET DEPOT DES DOSSIERS
Les candidats devront produire des informations sur leurs capacités et expériences démontrant
qu’ils sont qualifiés pour la mission, en soumettant un dossier de candidature en français
comprenant :
– Une lettre de motivation mentionnant les contacts (téléphone et e-mail) adressée à la
Direction de l’IRSP ;
– Un Curriculum Vitae détaillé ;
– Une copie légalisée du (des) diplôme(s) universitaire(s);
– Les attestations des formations ou des expériences mentionnées dans le Curriculum Vitae.

Les dossiers de candidature devront être déposés sous pli fermé portant la mention
”Recrutement des Enquêteurs / IRSP-CAQ” au secrétariat du Projet NICHE basé à l’IRSP
de Ouidah au plus tard le Mercredi 15 Mai 2019 à 13H00 heure du Bénin (GMT+1).

NB : Les candidats sélectionnés seront directement contactés le jour même et suivront une
formation sur les outils de collecte des données dès le 16 mai.

A propos de LOVIPafrica

Lire LOVIPafrica

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *